QuickTutor : Compression



Généralités
"La valeur n'atteint pas le nombre des octets."

Cette page décrit les fonctionnalités de QuickTime 7 Pro.
Le choix d'un type de compression pour une piste vidéo ou audio dépend de l'usage futur et du support sur lequel sera sauvegardé votre film.

Une animation destinée à être jouée à partir d'un CD-Rom ou une vidéo destinée au Web ne sont pas astreintes aux mêmes limitations.
La compression d'une vidéo est un mal indispensable. En effet une image de 640*480 non compressée a un poids d'environ 1 méga-octet ce qui implique qu'un film d'une durée d'une seconde à 30 images par seconde pèse 30 méga-octets !
Nous sommes tout de suite confrontés à des problèmes de stockage et de relecture.
Il faut donc compresser en sachant que les dimensions du film, le nombre d'images par seconde et la nature du film vont influer sur le débit et le poids de votre fichier.
Les codecs travaillent généralement sur deux axes principaux :

- La compression spatiale.
- La compression temporelle

La compression spatiale compresse une image (frame) isolément. Le codec va chercher les pixels communs ou redondants et effectuer une compression.

La compression temporelle va éliminer les informations identiques d'une image à l'autre, il ne va stocker que les zones ou l'image est différente. En règle générale la première image est une image-clé (Keyframe) et sera entièrement conservée, des images suivantes le codec ne conservera que les zones où les pixels sont différents de l'image-clé, et ce, jusqu'à la prochaine image-clé.

Stacks Image 92
Compresser avec QuickTime Pro
On a toujours besoin d'un plus petit que soi.

La version Pro de QuickTime (payante) ajoute de nombreuses fonctionnalités au programme de base.
Entre autres, elle permet d'exporter et de compresser vos fichiers via QuickTime Player.

Pour compresser une séquence avec QuickTime Player, il faut bien évidemment en premier lieu ouvrir une séquence (un fichier vidéo reconnu par QuickTime )avec QuickTime Player Pro et ensuite choisir l'item 'Exporter' du menu Fichier.

L'item Enregistrer ou Enregistrer sous ... ne donne pas accès aux options de compression.
Stacks Image 93
Exporter ...

La boîte de dialogue de sauvegarde de fichiers devrait apparaître, vérifiez tout d'abord que vous exportez vers une séquence QuickTime, si ce n'est pas le cas activez le pop-up 'Exporter :'
choisissez l'option 'Séquence vers Séquence QuickTime'.

Le deuxième pop-up Mode n'a pas d'importance pour le moment, mais si vous désirez exporter un film avec les mêmes réglages que lors de la précédente exportation, choisissez : Réglages les plus récents.

Cliquez ensuite sur le bouton 'Options...'
Stacks Image 94
Réglages de la séquence

Nous voici au cœur de l'ouvrage, cette boîte de dialogue vous indique les choix précédemment effectués.
Trois champs principaux apparaissent : Vidéo, Son, Préparer pour une diffusion sur internet.
Pour les films destinés à internet, cochez l'item 'Préparer pour l'enchaînement via internet' et choisissez 'Démarrage rapide' ou 'Démarrage rapide en tête compressé'. Le choix d'une de ces deux options est très importante et permettra au film de commencer à jouer avant que la totalité du fichier ne soit téléchargé.
Pour la vidéo et pour le son le bouton 'Réglages...' va nous permettre de choisir l'encodeur et ses options.
Cliquons donc sur 'Réglages...' pour la vidéo.
Réglages de compression vidéo standard
Stacks Image 95
Ici nous trouvons tous les réglages concernant le codec vidéo. La première chose à faire est de sélectionner le Codec de notre choix gràce au pop-up :

Type de compression : Le menu fait apparaître tous les Codecs installés sur votre machine. Sur l'image j'ai choisi le codec vidéo MPEG4.
Suivant le codec sélectionné, certaines options peuvent ne pas apparaître dans cette boîte.
Animation
Fréquence : Choisissez le nombre d'images par seconde que vous désirez.
Si vous voulez moins d'images par seconde que dans votre film original, utilisez une valeur multiple: si votre film original est en 30 fps, utilisez 15 fps ou 7,5 fps.

Images-clés : Vous choisissez ici la fréquence de vos images clés.
Pour la plupart des codecs la valeur d'une image-clé par seconde est un bon compromis. Pour le codec Sorenson par contre on choisit très peu d'images-clés. On peut choisir 1 image clé toutes les 150 images.
Ce choix peut évidemment dépendre du type de film : Pour une qualité équivalente, un film très statique se contentera de peu d'images clés, à l'inverse un reportage avec de nombreux mouvements de caméra ou des sujets mouvants en nécessitera beaucoup plus.
Plus le nombre d'images clés est important, meilleure est la navigation dans le film, on peut aller d'un point à un autre du film aisément. Mais les images clés pèsent évidemment lourdement sur le poids total du fichier.

Débit
Débit :
Restreindre à - Si vous cochez cette case le slider 'Qualité de l'image' n'est plus pris en compte, contrairement aux anciennes versions de QuickTime. Vous entrez ici en kilobits/seconde le débit maximum de votre piste.
Vous devez savoir que les modems expriment leur débit en kilobits (1000 bits) et il faut 8 bits pour transporter 1 byte. Donc 1 KiloByte = 1 kilobit x 8

Compresseur
Qualité

La qualité de l'image est réglable grâce à ce slider, la vignette de l'image devrait vous donner un aperçu de la qualité de l'encodage. Vous pouvez zoomer dans cette image en cliquant sur la vignette avec la touche alternate(win : ctrl ) ou la réduire en en cliquant et en appuyant simultanément sur les touches alt et shift.

Certains Codecs permettent aussi de choisir la profondeur des couleurs.

Validons notre choix et revenons à la boîte de dialogue : Réglages de la séquence. et cliquez sur le bouton : Filtre ...
Stacks Image 96
Si nous appuyons sur le bouton Filtre ... , une nouvelle boîte s'ouvre permettant de choisir parmi plusieurs familles d'effets à appliquer sur votre film pour améliorer ou transformer votre vidéo.
Le plus utile étant à mon sens la possibilité de renforcer la netteté de l'image.
Vous pouvez enregistrer et recharger vos réglages favoris. Validez ou Annulez et revenons à la boîte de dialogue : Réglages de la séquence et cliquez sur le bouton : Taille ...
Stacks Image 97
Cette boîte remplace enfin et avec bonheur l'ancienne boîte 'Taille'.
Le Pop-up 'dimensions' permet de choisir parmi de nombreux presets. Si aucun ne vous convient : choisissez dans liste 'Personnalisé' et entrez les dimensions souhaitées de votre film.
Il est aussi bon de savoir que la plupart des codecs sont optimisés pour des dimensions multiples de 4.
Stacks Image 98
Si vous cochez la case 'Conservez les proportions via :' vous pouvez choisir dans le pop-up la manière dont va s'effectuer la modification de taille proportionnelle.

Comme il manque une prévisualisation, voici un exemple :
Soitune image originale de 520 x 293 que nous voulons redimensionner en 320 x 240.
Stacks Image 99
LetterBox :
L'image est affiché dans sa totalité et des bandes sont ajoutées si besoin est.
Les dimensions du film sont de 320 x 240
Stacks Image 100
Rogner :
L'image est rogner dans sa plus grande dimension.
Les dimensions du film sont de 320 x 240
Stacks Image 101
Adapter aux dimensions :
L'image est affiché dans sa totalité mais les dimensions du film sont adaptées à la taille de l'image.
Les dimensions du film sont de 320 x 180.
Autre nouveauté appréciable : la possibilité de 'désentrelacer la vidéo source'.
Si votre vidéo source est au format DV n'oubliez pas de cocher cette case.

Validez et cliquez sur réglages ... du son.
Stacks Image 102
Réglages audio
Comme pour la vidéo nous allons ici choisir un mode de compression pour le son :
Format : Choix du Codec
Canaux : Stéréo ou Mono
Fréquence : 48000, 44100 ... 22050, 1125 ... Plus la fréquence est importante, meilleure est la qualité du son. Vous n'améliorez pas la qualité d'un son en choisissant une fréquence supérieure à celle du fichier original.

Suivant l'encodeur sélectionné différentes options de réglages sont disponibles. Ici il est important de préciser le Débit binaire cible :128, 96 ...

La qualité du fichier résultera de la combinaison de la fréquence choisie et de la qualité de l'échantillonnage (Débit binaire cible).
Plus les chiffres seront importants et meilleure sera la qualité audio mais le poids du fichier lui aussi sera plus gros.
Tous les réglages sont désormais effectués, revenez à la boîte de dialogue Exporter ... et validez, Il ne vous reste plus qu'à vous armer de patience avant de pouvoir tester les résultats de la compression.
Top